« De lettres en lettres… Année 1925 » de Isabelle et Marie-Hélène MOROT SIR

{ Rien de plus important que la famille }


Présentation de la suite de « De lettres en lettres, Année 1912 » :

« De lettres en lettres… Année 1925 » de Isabelle et Marie-Hélène MOROT SIR


Avant de commencer cette chronique, je remercie encore chaleureusement Isabelle MOROT-SIR et Marie Hélène MOROT-SIR, de m’avoir généreusement fait parvenir la suite de l’histoire de Louise et Mamet.

51XIjhTUNnL

Résumé :

«  Ma bien chère Louise, à présent que le monde semble tourner à nouveau à peu près rond, te voilà donc repartie à Paris où une nouvelle existence t’attend. Comme j’en suis heureuse pour vous trois, quel soulagement pour ta vieille Mamet, vous allez pouvoir reprendre le cours interrompu, si tragiquement, de vos jeunes vies. Nous avons passé ensemble au mas toutes ces dernières années, nous aidant mutuellement, nous soutenant grâce à notre affection, pour traverser toutes ces épreuves. Quelle aide précieuse de pouvoir ainsi compter l’une sur l’autre, ma chère enfant, au milieu du chaos de la guerre ! C’est grâce à cela que nous sommes arrivées à tenir malgré tout, durant toutes ces horribles années et à survivre vaille que vaille, puis comme tout le reste de la population française, nous nous sommes remises à espérer, afin que la vie reparte enfin. »

Ce que dit Amazon : « Mamet et sa petite-fille Louise ont repris en 1925 leur correspondance au milieu de ces étonnantes années folles, et de tout ce renouveau mêlé d’optimisme de la France d’après-guerre. Les lettres qu’elles s’échangent décrivent les événements de leurs vies, à travers ceux de l’actualité, tant française que mondiale, telle une belle fresque de l’histoire de France… Marie-Hélène et Isabelle Morot-Sir, avant tout mère et fille, ont délaissé leurs autres travaux littéraires, le temps de cette correspondance d’une autre époque pour endosser, à nouveau avec délices, ces deux personnages attachants. »

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver Mamet et Louise pour cette formidable suite !

Grande passionnée d’histoire, j’avais déjà adoré le premier tome « De lettres en lettres … année 1912 ». Autant dire que je n’ai pas été déçue par cette suite que j’ai également adoré !

Comme le premier tome, celui-ci est également rédigé sous forme de lettres qui reprennent la correspondance entre Mamet et sa petite fille Louise après les sombres années qui viennent de s’écouler.

La guerre de 1914 – 1918 a en effet réuni les deux femmes afin d’éloigner Louise de Paris où elle habite normalement avec son mari Gabriel et sa fille Melba. Son mari qui d’ailleurs avait du partir au front.

En 1925, Louise revient habiter dans son petit appartement de Paris avec Melba. Elle y retrouve également Gabriel, à la gare, qui revient de la guerre.

Ce livre est rempli de l’Histoire de France et du monde, il nous transmet tout un tas d’informations sur ce qui s’est passé durant ces années de troubles ainsi que les années qui ont suivi (jusqu’en 1925, année à laquelle se déroule cette correspondance). C’est une mine d’or pour les passionnés comme moi !

Mamet est restée fidèle à elle-même, adorable, gentille, prévenante, la grand-mère que tout le monde rêverait d’avoir pour demander des conseils ou pour parler tout simplement, du temps, de la vie qui passe.

Louise a bien mûri et est devenu une jeune femme très mature et investie dans sa vie de famille. Une épouse aimante et une mère dévouée.

J’ai également beaucoup aimé le fait que Melba écrive à Mamet, c’est tellement touchant.

Les lettres sont très bien rédigées, très agréables à lire et on se sent un peu comme si on faisait partie de la famille. A aucun moment je me suis sentie « espionne » de la correspondance entre les deux femmes, c’est un sentiment étrange puisque évidemment je lisais leurs courriers, cependant, c’est plus fort que ça, c’est une bout d’histoire qu’elles nous transmettent par le biais de ces lettres.

C’est lettres sont remplies de beaucoup d’émotion, de sentiments et de partage. J’ai pris beaucoup de plaisir aux côtés de Mamet, Louise et toute la famille.

Dans le livre, on retrouve également beaucoup d’informations sur l’Histoire en général dont un petit (pas si petit que ça ^^) historique qui reprend les principaux progrès, avancés technologiques et grandes périodes qui précèdent 1925 mais aussi qui viennent après. C’est vraiment intéressant de pouvoir se référer à l’Histoire telle qu’elle s’est réellement passée.

Conclusion :

Je recommande ce livre aux passionnés d’Histoire, à tous ceux qui ont aimé le premier livre et qui aiment les belles relations de familles. Je recommande ce livre parce qu’il recèle plusieurs trésors, parmi eux, la famille, l’amour et le partage. Le partage d’amour mais aussi de connaissances.

Ce livre nous délivre une bonne dose d’amour qu’il est bon de recevoir.

Voleuse de rêve

Où trouver ce livre :

  • Prix (hors frais de port) : 22.95 euros
  • Broché : 292 pages
  • Date de sortie : 10 octobre 2015
  • Éditeur : Publibook Des Ecrivains

-> AMAZON – FNAC <-


Pour info : Vous pouvez retrouver tous les livres d’Isabelle sur son site -> ICI <-
Vous pouvez suivre l’auteur sur Instagram -> ICI <- et sur Twitter -> ICI <-
Publicités

Un commentaire sur “« De lettres en lettres… Année 1925 » de Isabelle et Marie-Hélène MOROT SIR

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :