« Play Boy » de Constance DEBRÉ

{ La parole libre }


Présentation de :

« Play Boy » de Constance DEBRÉ

71Ifd3T+i9L

Untitled

images J’ai même pas osé mettre la langue la première fois que j’ai embrassé une fille. C’était après Laurent. Avant je savais mais c’était théorique. J’ai fait un effort pour la deuxième. Je lui ai roulé une vraie pelle. Ça m’avait flattée comme un mec qu’elle soit mannequin. On progressait. J’avais toujours peur, mais moins. Sauf qu’à chaque fois on en était restées là. Ou plutôt elles en étaient restées là avec moi. Des hétéros qui se posaient vaguement la question et qui avaient calé. Des filles plus jeunes que moi, mais des filles comme moi.  images

Mon avis :

J’ai lu ce livre en une soirée et je peux dire que l’auteure ne passe pas par quatre chemins.

Ce récit autobiographique est direct et brut. Le texte est écrit tel quel, exactement comme il a été pensé.

C’est difficile de parler de ce livre car le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne conviendra pas à tout le monde.

Les grossièretés, les insultes, le langage familier et cru sont partout dans ce livre, presque à chaque page, cependant, je ne pense pas que ce soit fait pour choquer, je pense que c’est seulement une réalité et que lorsqu’on se parle à soi, on peut utiliser le langage qui nous plaît.

Je suis de l’avis de ceux qui pensent que ce livre est un peu comme une thérapie pour l’auteure, comme si, pour faire le tri, Constance avait pris un carnet et y avait noté tout ce qu’elle avait dans la tête et ce que j’en pense, c’est que c’est une réussite !

Constance explique comment, après vingts ans de vie commune avec son mari et après avoir eu un petit garçon, elle a osé avoir des aventures sexuelles, amoureuses et romantiques avec des femmes.

Pas simple de comprendre ce revirement de situation, la narratrice raconte, explique et fait le point sur sa situation avec et sans les personnages.

Fille de parents drogués, avocate renommé, maman et femme, elle parle de son passé, de ses rencontres, des sentiments qu’elle éprouve, ou non, et de ce qui lui passe par la tête.

J’ai bien aimé l’écriture directe qui m’avait surprise au début, mais quitte à froisser, autant y aller à fond et Constance n’y va pas avec le dos de la cuillère !

Le mot d’ordre dans la vie c’est « Dis ce que tu pense / Tais-toi, ne dis rien ». Constance contourne ce principe en écrivant ce qu’elle pense et libre à nous de le lire ou non.

La découverte des sentiments, des émotions, du désir et du corps de la femme sont décrits tantôt avec pudeur et tantôt avec frénésie. Les débuts d’une relation sont beaux, doux, timides et ensuite, avec confiance, c’est plus brut, plus sec, presque pressant.

Les chapitres sont très courts et se lisent vraiment rapidement.

Les personnes dont Constance parlent sont peu nombreux mais vraiment importants pour comprendre l’histoire et on sent que certains sont très importants pour elle. Elle en parle toujours avec respect et même dans ces quelques lignes où elle balance sa rage, on sent que pour ces personnes-là, elle se retient.

conclusion 6

La désinvolture présente dans ce livre pourra certainement fâcher quelques lecteurs qui ne comprendront pas que ce livre est un cri du cœur qui doit sortir et être entendu.

Ici, Constance raconte comment elle s’est trouvée, comment elle est parvenue, dans cette vie hétéro-normée à une première expérience homosexuelles et comment elle   su répondre à l’éternelle question « qui suis-je ? ».

Voleuse de rêve

Où trouver ce livre :

  • Prix (hors frais de port) : 18.00 euros
  • Broché : 160 pages
  • Date de sortie : 10 janvier 2018
  • Éditeur : Stock

-> FNACAMAZON <-


Publicités

4 commentaires sur “« Play Boy » de Constance DEBRÉ

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :